Sources d’informations les plus importantes pour les élu·es municipaux afin de connaître les besoins de leurs électeur·trices

Écrit par Salomé Vallette

Quelles sources d’informations sont les plus importantes pour les élu·es municipaux afin de connaître les besoins de leurs électeur·trices ? D’après nos données, les élu·es accordent une grande importance au porte-à-porte, aux réunions publiques ainsi qu’aux réunions privées comme source d’information.

Parmi 9 sources d’informations, les élu·es municipaux, ayant participé au sondage du Baromètre municipal du Canada 2021, ont indiqué un niveau d’importance (de « pas du tout important » à « très important »), pour chacune d’elles.

Source : Sondage 2021 du Baromètre municipal du Canada
http://www.cmb-bmc.ca/francais/sondage/

Les élu·es municipaux de l’ensemble du Québec qualifient le porte-à-porte (61%), les réunions publiques (60%) et les réunions privées (55%) comme des sources d’informations « très importantes ». Ensuite, les sources d’information considérées comme « un peu importantes » pour les élu·es sont les sondages (64%), les médias sociaux (59%) ainsi que les médias traditionnels (58%).

Y a-t-il une différence entre les municipalités ?

Lorsque nous nous attardons à la taille de la municipalité (voir Graphique 1, Graphique 2 et Graphique 3 en annexe), nous remarquons que les sources d’informations considérées comme « très importantes » pour les élu·es municipaux québécois sont les mêmes que pour l’ensemble des municipalités québécoises. Bien que les élu·es des municipalités de petites tailles (entre 9 999 et 19 999 habitants) (Graphique 1) accordent une grande importance à ces trois sources d’information, l’ordre d’importance est différent. En effet, pour ces élu·es municipaux, les rencontres publiques (62%) et privés (56%) sont plus importantes que le porte-à-porte (50%), alors que pour les élu·es des autres tailles de municipalité, le porte-à-porte est considéré comme la source d’information la plus importante.

Y a-t-il une différence entre les élues et les élus ?

Les graphiques 4 et 5, présentés en annexe, démontrent que les femmes élues (Graphique 5) accordent plus d’importance aux porte-à-porte (76% vs 53%) et aux réunions publiques (68% vs 51%) que les hommes (Graphique 4) comme source d’information. De leur côté, les hommes élus accordent un peu plus d’importance aux médias sociaux (64% vs 53%) et aux médias traditionnels (60% vs 50%) que les femmes. Alors que les femmes semblent préférer les sources d’information provenant de l’électeur·trice lui-même ou elle-même, les élues considèrent tout de même Twitter comme une source d’information un peu plus importante (56%) que leurs homologues masculins (46%).

Ainsi, les sources d’informations sont similaires pour les élu·es d’une taille municipalité à une autre. Par contre, l’importance accordée à ces sources d’information diffère selon que l’on soit un ou une élu·e.

Annexe

Graphique 1 : Municipalités de petite taille

Source : Sondage 2021 du Baromètre municipal du Canada
http://www.cmb-bmc.ca/francais/sondage/

Graphique 2 : Municipalités de taille moyenne (il y a un s en trop à réunion publiques)

Source : Sondage 2021 du Baromètre municipal du Canada
http://www.cmb-bmc.ca/francais/sondage/

Graphique 3 : Municipalité de grande taille

Source : Sondage 2021 du Baromètre municipal du Canada
http://www.cmb-bmc.ca/francais/sondage/

Graphique 4 : Hommes élus

Source : Sondage 2021 du Baromètre municipal du Canada
http://www.cmb-bmc.ca/francais/sondage/

Graphique 5 : Femmes élues

Source : Sondage 2021 du Baromètre municipal du Canada
http://www.cmb-bmc.ca/francais/sondage/

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *